Le Qi Gong et le magnétisme humain

 


Le Qi Gong et le magnétisme humain

Article de Pierre Gaggia  mars 2019

Depuis la nuit des temps, le magnétisme humain et l’imposition des mains ont existé dans les grandes civilisations.

En Chine, les Taoïstes ont écrit des traités  pour définir « les forces naturelles » qui font vivre les êtres et les  choses et la connexion de l’homme avec l’univers.

A travers les concepts du Qi (souffle vital, énergie vitale, force vitale) du Yin et du Yang (complémentarité des contraires) et le Wuxing (les 5 éléments : terre, métal, eau feu, bois), la culture chinoise toute entière est imprégnée de cette vision du monde.

La Médecine Traditionnelle Chinoise (acupuncture, phytothérapie, massages, qi gong) découle de cette recherche de l’équilibre du Qi et de l’harmonie du Yin et du Yang.

En Europe, il faut attendre Franz Anton Mesmer (1734-1815) pour théoriser et enseigner
« la force vitale » et le magnétisme animal. Malheureusement, l'approbation officielle de ses doctrines par l’Académie de Sciences ou de la Société Royale de Médecine
  se solde par un échec.

Le plus intéressant pour les pratiquants de Qi Gong est la similitude entre les théories de Mesmer et la vision chinoise de l’homme.

Extraits des aphorismes de Mesmer

1. Il existe une influence mutuelle entre les corps célestes, la terre et les corps animés.

2. Un fluide universellement répandu, et constitué de manière à ne souffrir aucun vide, dont la subtilité ne permet aucune comparaison et qui, de sa nature, est susceptible de recevoir, propager et communiquer toutes les impressions du mouvement, est le moyen de cette influence. (Mesmer parle du fluide du magnétiseur).

10. La propriété du corps animal qui le rend susceptible de l’influence des corps célestes et de l’action réciproque de ceux qui l’environnent, manifestée par son analogie avec l’aimant, m’a déterminé à le nommer « magnétisme animal ». (celui possédé par le magnétiseur)

Pourquoi parler de Mesmer pour la pratique du Qi Gong ?

Le concept du Qi est difficile à appréhender dans notre pratique. La notion de « fluide » de Mesmer est l’équivalent du Qi. L’idée de « force vitale » est intéressante pour saisir le manque ou le plein d’énergie. Notre pratique du Yang Sheng Qi Gong (nourrir la vie en conduisant le souffle vital) a pour but de nous revitaliser grâce à cette « force de vie ».
Les mouvements des mains  pendant « la respiration énergétique »sont l’équivalent des « passes magnétiques » de Mesmer : on transmet à notre corps une énergie de l’extérieur avec les mains en visualisant un trajet intérieur.

La « force » est à la portée de chacun. Chacun y a droit. Cette « force » n’est pas le bien de quelques-uns. Cette »force » est à tout le monde. Pour être, elle n’a pas besoin de têtes couronnées ou de titres ronflants. Le gueux la possède aussi bien qu’un roi.
 
Un disciple de Mesmer





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blog : mode d'emploi smartphone

Les pieds et la posture

YI SHOU : " La pensée observe"