Le Qi gong et la visualisation

 


Extrait du livre de L.Landsman
Le Qi Gong des seize mots

En qigong, la concentration, l’attention centrée sur la respiration ne se conçoit pas sans visualisation.
Concentration et visualisation conduisent le déroulement respiratoire, sa réalisation, son « parcours ». Visualisation ici étant représentation consciente, ébauche mentale attentive, l’esprit vidé de tout ce qui n’est pas l’exercice, l’existence de soi-même oubliée.

Aujourd’hui le guidage de la respiration n’est pas une technique exclusivement chinoise ou japonaise. Ainsi certains, exercices de moshe Feldenkais consistent à suivre par la pensée l’air vers telle ou telle bronche et cela tant à l’inspiration qu’à expiration. Et, en même temps, à se rendre compte des diverses réactions et sensations que cet acte de pensée-respiration provoque dans le corps.

Dans l’exercice qigong, toutefois l’acte de visualisation est davantage : ce n’est pas suivre, c’est guider, conduire par la pensée la respiration, onde-air-énergie jusqu’au fond des poumons, onde-énergie au-delà des poumons.

Concentration et visualisation forment en quelque sorte les deux pôles d’une même dynamique.
Amalgamées elles aboutissent à ce particulier état d’alerte caractéristiques pour l’art martial.

La concentration requise pour la méditation respiratoire est toujours une concentration sur le repos.
Elle est moins facile à réaliser, du moins au début, que l’attention nécessaire à l’exécution de l’attitude ou des mouvements.







 











Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blog : mode d'emploi smartphone

Les pieds et la posture

YI SHOU : " La pensée observe"